Les animaux fantastiques de J.K. Rowling : on lit ou pas ?

Les animaux fantastiques de J.K. Rowling : on lit ou pas ?

Si vous étiez sur la planète Terre au début du 21e siècle, il est impossible que vous soyez passé à côté d’un des phénomènes populaires les plus importants du monde de la littérature : Harry Potter.

En effet, les aventures du jeune apprenti sorcier et de ses camarades étaient l’un des succès les plus retentissants de la littérature dite « low fantasy », avant d’être brillamment adapté au cinéma. Ce succès interplanétaire est dû au talent incontestable de l’autrice et créatrice de la série, J.K. Rowling. Inconnue jusqu’alors, elle a su donner forme au personnage d’Harry Potter en prenant en compte les aspirations de la jeune génération d’enfants et adolescents de ces années 2000.

Dans « Les animaux fantastiques », J.K. Rowling nous transporte avec délectation dans l’un des livres que son héros Harry Potter utilisait en classe. Et dans cet ouvrage, que le jeune sorcier a maintes fois étudié avec minutie, nous allons découvrir d’étranges animaux aux pouvoirs encore plus étranges.

Synopsis

Dès la première page du livre, que le jeune Harry partage avec son pote Ron, car les pages du sien sont collées entre elles, nous faisons connaissance avec son auteur. Un certain Norbert Dragonneau, dit Moldus qui, passionné par ces étranges créatures, va nous en dresser le portrait si fantastique et singulier, tout au long d’un ouvrage qui ne l’est pas moins.

Préfacé par le réputé Aldous Dumbledore en personne, ce guide animalier est une référence pour qui souhaite s’aventurer en territoire habité par la sorcellerie. Il nous présente diverses espèces comme l’hippogriffe, l’horklump, le loup-garou ou l’acromantula. Bref, tout un programme ! En fin de préface, Dumbledore nous prévient que l’argent qui aura servi à acheter ce livre aura « un pouvoir magique plus grand encore que celui des sorciers… ».

Classées par ordre alphabétique, toutes ces créatures appartenant au monde du fantastique sont décryptées avec forte minutie. Les décrivant avec moult détails des plus intimes, l’auteur nous dresse un portrait non exhaustif de chacune d’entre elles et nous informe de leur particularité propre, ainsi que de leur niveau de dangerosité. Elles sont aussi répertoriées pour le pouvoir de leur force respective au ministère de la magie.

Ce petit catalogue de bestioles magiques, annoté au fil des pages, par Harry Potter, nous apprend en cours de route que pas mal d’entre elles ne rechigneraient pas à se nourrir de chair humaine avec grande délectation. D’où une certaine peur ressentie par certains lecteurs.

Traitant aussi d’animaux présents depuis toujours dans nos légendes d’autrefois, de très rares espèces de magnifiques êtres font partie intégrante du guide de l’auteur. À savoir, des fées, des licornes et autres centaures.

Et l’on apprend sur la fin que « Les animaux fantastiques » est le premier tome d’un coffret que renferme la bibliothèque de Poudlard. « Le Quidditch à travers les âges » et « Les contes de Beedle le barde » étant ainsi les 2e et 3e volets de cette trilogie.

Avis du lecteur

animaux fantastiquesVoilà donc assurément un livre complémentaire pour toute personne ayant suivi avec intérêt la série des Harry Potter, démarrée il y a bientôt 20 années par l’autrice J.K. Rowling. Ses fans lui demandant avec insistance une suite peu nécessaire depuis l’arrêt de la série, elle a judicieusement pris parti d’écrire un des livres lus par le héros durant son apprentissage. Reprenant de nombreux animaux aperçus plus tôt lors d’anciens épisodes, elle a su redonner vie à l’univers si unique de cette série fantastico-fantaisiste pour le plus grand bonheur de tous. Bourré d’humour et empruntant un ton parfois sarcastique, ce livre est présenté comme une véritable encyclopédie, où la créatrice de cet univers si singulier laisse libre cours à son imagination débordante et toujours aussi ingénieuse.

Livre déjà culte donc pour tous les fans du sorcier, il n’en est pas moins indispensable que toutes les recettes réalisées grâce à ses nombreuses ventes de par le monde sont reversées à l’association caritative et humanitaire Comic Reflief, qui autoproduit des projets destinés à aider les enfants des pays les plus pauvres du monde.

Sage initiative donc que l’écrivaine a prise en décidant de faire revivre pour un certain temps le héros de Poudlard au travers de son livre d’apprentissage. Et si les deux suites nommées un peu plus haut sont de la même trempe, il est certain que de nombreux lecteurs seront aux anges, tant les divers sujets traités en tant que spin off nous rappellent l’immense joie que nous avons tous éprouvée à la lecture des aventures du jeune sorcier et de ses camarades. Les héros sont éternels…

Laisser un commentaire