« Thorgal » de Jean Van Hamme et Grzegorz Rosinski : un incontournable de la BD ?

« Thorgal » de Jean Van Hamme et Grzegorz Rosinski : un incontournable de la BD ?

Avec plus de 35 titres au compteur, « Thorgal » est aujourd’hui considérée comme culte dans le monde de la bande dessinée. Créée en 1977 par le scénariste Jean Van Hamme et le dessinateur Grzegorz Rosinski, cette série de BD belge empruntant au genre de l’héroïque/fantaisie, a pour fond la mythologie scandinave et l’univers singulier des Vikings. Aujourd’hui, nous vous proposons de découvrir cette BD fantastique, qui vous séduira sans aucun doute !

Petite histoire de la BD

Tout d’abord apparue hebdomadairement sur quelques pages du cultissime « Journal de Tintin », cette série est vite plébiscitée par le public, et va donc rapidement voir le jour sous forme d’album de bande dessinée, aux éditions du Lombard. C’est ainsi que sort en 1980 le premier épisode de la série intitulée « La magicienne trahie ». Très vite, le succès est au rendez-vous, et les auteurs sont amenés à sortir un second épisode en cette fin de même année.

Au fil des ans et de l’évolution de la série, ses deux co-auteurs recevront de nombreux prix, tant pour la qualité des dessins que pour l’imagination inventive des scénarios. Ainsi, plusieurs albums seront récompensés par les professionnels du monde de la bande dessinée.

Le succès toujours plus grandissant de « Thorgal » classe la série parmi les meilleures ventes de BD, au même titre que Lucky Luke, Astérix ou Les tuniques Bleues. En chiffes, cela se traduit par plus de 16 millions d’albums vendus, et ce, dans 18 langues.

Depuis 2010, des séries parallèles au monde de « Thorgal » ont vu le jour. Centrés sur des personnages appartenant à l’univers de ce dernier, ces albums sont écrits et dessinés par différents auteurs fans de la série.

Synopsis

L’histoire nous plonge quelques décennies avant l’an mille, en Europe du Nord. Alors qu’ils viennent de faire face à une puissante tempête en pleine mer, des guerriers vikings font la découverte d’un bébé seul à bord d’une étrange embarcation. Après l’avoir secouru et monté à bord de leur puissant drakkar, le chef Viking nommé Leif se décide à garder cet enfant auprès de lui. Il le nomme alors Thorgal Aegirsson, car pour lui il ne peut s’agir que du fils d’Aegir, le dieu des mers, envoyé sur terre par Thor, le dieu de la foudre. Ce qu’il ne sait pas en l’adoptant, c’est que la mystérieuse embarcation à l’intérieur de laquelle se trouvait le bébé est en fait une capsule spatiale venue d’une autre planète…

Malheureusement, Leif décèdera quelque temps après, laissant le très jeune Thorgal orphelin, seul au milieu du peuple viking. C’est le nommé Gandalf le fou qui prend sa suite, et à peine proclamé nouveau chef, il expédie le jeune Thorgal à l’écart du village, le condamnant ainsi à errer avec les Scaldes, d’autres excommuniés. C’est dans cet univers que le jeune Thorgal grandit, avec pour seule amie Aaricia, la fille de Gandalf, qui partage avec lui des moments intimes qui se transformeront vite en sentiments amoureux.

Devenu adulte, Thorgal est maintenant un puissant jeune homme au corps d’athlète. Il excelle dans beaucoup d’activités, mais n’a pas son pareil au tir à l’arc. Néanmoins, il n’a pas les mêmes envies et aspirations que ses collègues vikings. En effet, les combats et la violence qui en découlent sont loin de l’intéresser. C’est donc d’un commun accord avec sa compagne Aaricia qu’ils décident de quitter le clan des Vikings, pour vivre loin de la barbarie sanguinaire des hommes. Rêvant d’une vie calme et tranquille, dans un endroit chaleureux où ils pourront éduquer leurs futurs enfants, le couple part donc sur la route à la recherche d’un nouvel endroit où se poser pour les années à venir. Mais ils sont loin de s’imaginer combien le monde extérieur va s’avérer dangereux partout où ils vont se trouver. Le destin de Thorgal est en marche…

L’avis du lecteur

Même s’il est aujourd’hui quelque peu décrié sur les derniers albums sortis, surtout suite à l’arrêt de ses créateurs auteurs que sont Van Hamme et Rosinski, l’univers de « Thorgal » reste un parfait exemple d’une talentueuse complicité créative. En créant ce personnage profondément humain, et en l’immisçant dans le monde barbare des Vikings, les auteurs ont su mettre au point un univers singulier, qui se prête avec délice au monde de la bande dessinée. Même si au départ les dessins laissaient quelque peu à désirer, les scénarios nous donnaient envie de lire les suites, tant ils étaient ingénieux et emplis d’action. De plus, ils déployaient un héros sobre et d’une rare humanité. Au fil des albums, les traits de crayon se sont bonifiés, alors que le chemin de Thorgal filait vers ses origines. Cela reste donc du grand Art couché sur papier, culte et incontournable.

Laisser un commentaire